Comment retarder et contrôler l'éjaculation chez l'homme

Est-il possible de retarder l’éjaculation chez l’homme ?

Au bout d’un rapport sexuel, les deux partenaires recherchent absolument du plaisir. Est-ce à dire que l’absence de plaisir est un choc qu’il faudra à tout prix éviter. Retarder son éjaculation devient subitement une réaction salvatrice dans la vie d’un couple. Cela permet d’échapper à la frustration, la honte et même la déception. Tout homme qui libère précipitamment la sève de la vie après la pénétration, refuse le droit de jouir à sa moitié. L’orgasme masculin peut survenir au bout de 3-5 minutes alors que le plaisir de la femme se déclenche au bout de 13 minutes au moins. D’où cette obligation pour le mâle de prolonger son érection le plus longtemps possible.

Comment contrôler son éjaculation ?

Deux techniques fondamentales garantissent un contrôle strict de l’éjaculation chez l’homme. D’une part, le paramètre de la respiration doit être pris en compte en ce qui concerne le contrôle de l’éjaculation masculine. L’astuce est simple : l’homme devrait respirer à pleins poumons durant la relation charnelle. Il serait également mieux de rejeter l’air par la bouche. Cet exercice doit être répété une fois que le phallus se trouve déjà dans le vagin de la femme.

Article Connexe: Le Générique Levitra (Vardenafil) 10, 20 mg : Acheter pas cher sans ordonnance

D’autre part, la maîtrise parfaite des étapes du plaisir est un atout non moins négligeable pour retarder la survenance du sperme. Il faudrait savoir à quel moment l’influx nerveux flaire le plaisir et si l’éjaculation est proche. Dès lors, l’homme saura quelles prédispositions à adopter pour ne pas tomber dans le fâcheux coup de l’éjaculation pressée. Pour ainsi dire, l’on peut crisper le pubis et penser aux événements troublants. Il n’est pas interdit d’observer une pause dans le mouvement de va-et-vient.

Quelques astuces pour retarder efficacement l’éjaculation

Différer l’éjaculation requiert une débauche d’énergie de la part de l’homme. Des pratiques sont découvertes chaque jour dans le souci de repousser le venue du liquide séminal. Nous allons essayer de parcourir les méthodes les plus usitées et les plus connues par le grand public. Comme premier essai, vous avez le « stop and go ». C’est une façon de simuler l’éjaculation et de l’interrompre de temps en temps lorsqu’elle survient. En deuxième position, il y a la pratique de Kegel qui consiste à déployer le pubo-cocygien afin d’ajourner le jaillissement de la sève. En dernière position, il existe le squeeze. Cette ultime méthode implique une caresse prolongée du pubis avec ses doigts.

Voici d’autres attitudes stratégiques pour dominer l’éjaculation

On ne le dira jamais assez, tirer un coup semble certes facile, mais certaines exigences sont à respecter. L’orientation sexuelle prend le point de départ avec les préliminaires. Certains hommes optent pour le cheval blanc afin d’être endurant au lit. A défaut, vous gagnerez à penser aux situations dégoûtantes pour réfuter le plaisir sexuel au commencement de la galipette.

En somme, niquer est un acte sacré qui préconise une concentration extrême. Prenez tout votre temps au risque de brûler toutes les étapes d’un plaisir sexuel. La seule pénétration de la verge dans le vagin n’est pas suffisante.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous accordez leur utilisation.

Compris !